La responsabilité

En ce temps de pandémie, j’ai fait quelques réflexions sur la responsabilité. Sur ma propre définition de la responsabilité.

 

Nous sommes tous responsables de notre propre bonheur.

Nous sommes tous responsables de nos actions. De nos pensées. De nos émotions.

 

Mais à quel point prenons-nous la responsabilité de tout cela ?

 

Actuellement, collectivement, nous sommes responsables de la transmission du virus. Collectivement, nous sommes responsables de respecter les restrictions, ou pas. Collectivement, nous prenons action pour limiter la transmission du virus, ou pas. Chacun de nos gestes a un impact sur la situation épidémiologique actuelle.

 

Mais à quel point prenons-nous la responsabilité de cela ?

 

Au-delà de ma responsabilité collective, il y a moi. Il y a toi. Je suis responsable de mon bonheur. Je suis 100% redevable des actions que je décide d’initier. Je suis 100% responsable de mes émotions. Je suis 100% responsable de moi-même.

 

Si je vis un malaise, je suis responsable de ce malaise. À l’intérieur de ce malaise, il y a une émotion. Elle est peut-être inconfortable, incommodante, voire même désagréable. Mais d’où vient cette émotion ? D’où vient cette émotion qui surgit en moi ?

 

La réaction émotive vécue est en fait une partie de moi qui s’est exprimé à travers l’émotion. Une partie qui n’était pas à l’aise avec la situation, avec le moment, appelons-le « le facteur externe ». Je ne suis pas responsable de lui. Je ne suis pas redevable de ce que lui fera. Il est donc un figurant dans le malaise dont je parle. L’acteur principal, ce de quoi nous sommes 100% responsable, est donc l’émotion qui a jailli de l’intérieur de nous. Et aussi, la façon dont nous gérerons cette réaction émotion.

 

Êtes-vous d’accord avec moi, si je dis qu’il est impossible de vivre l’émotion de l’autre ?

Il est possible de percevoir l’émotion de l’autre. Il est possible d’éprouver de la compassion pour cette émotion… Il est possible, énergétiquement parlant, de ressentir les vibrations de l’émotion de l’autre… Mais il est impossible de vivre l’émotion de l’autre, exactement comme elle le vit, selon ses propres caractéristiques, ses propres paramètres à elle.

 

Toutes nos émotions sont donc créées à l’intérieur de nous. Par nous. Selon nos paramètres internes. Nous sommes donc 100% responsables de nos malaises.

 

                                                                             Marie-Noelle Carrier

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :